Il y a 1 an en Novembre 2021, j’ai fait ce que je fais assez souvent quand je me sens pouette pouette. J’ouvre mon art journal, je mets de la musique et je crée. Mais en plus j’ai eu une idée de génie : et si je m’imposais un défi sur 12 mois ? Dans cet article, je t’explique mon cheminement et ma transformation au cours des 12 derniers mois.

Défi : Créer avec de la musique 

La musique a toujours fait partie de ma routine créative. Je mets une playliste faite sur Spotify et je crée.

J’aime créer des playlistes. J’écoute des styles très différents et j’ai plusieurs playlistes.

La musique me permet d’être dans le lâcher-prise, et la liberté créative. Je me laisse inspirer par les sons, parfois les paroles, ou l’ambiance musicale (désolée la meilleure retranscription que j’ai en tête est ambiance musicale), ou encore le clip vidéo.

Le défi à la base, c’était juste ça, me laisser transporter dans mon imaginaire créatif par la musique et le partager avec ma communauté de Pause Créative.

Bilan après 12 mois

Comme je suis un “peu” une accro à l’organisation et l’ordre, j’ai décidé de consacrer 12 pages consécutives dans mon art journal.

Après 12 mois de défis, je me sens super fière de toutes les pages créées que j’adore tourner. Chacune a son style, ses différences, son ambiance. Et même si on sent l’influence de l’artiste pailletée en moi, on voit une réelle différence d’un mois à l’autre. Pas forcément une différence dans un sens évolutif ou de progression mais plus une différence dans les thèmes, les couleurs, les ambiances.

Je sens un réel avant/après créatif face à ma créativité d’art journaling suite à ce challenge.

Trouver un rythme

J’aime faire de l’art journaling. Je dis souvent que dans l’art journaling, il y a beaucoup de choses :

  • La rebellion,
  • La liberté,
  • L’expression de moi-même,
  • La paix et l’harmonie intérieure.

Mais j’ai toujours eu du mal à trouver un rythme. Je passe par des phases mono-maniaques dans lesquelles je vais remplir 5 à 8 double pages par jour à des phases  de désert créatif. 

“Lorsque créer est sa priorité, trouver du temps et l’énergie deviennent faciles.”

Sophie Roux

Être “obligée” de créer une double page par mois, me commettre au sein de ma communauté, préparer mentalement le défi, tout ceci m’a apporté énormément. Et l’élément le plus transcendant, je dirais que c’est le rythme. J’avais un rendez-vous. Au moins 1 fois par mois. 1 fois par mois, je devais créer cette double page. J’utilise le verbe devoir car c’était une obligation au début. En Janvier je me suis vraiment demandée ce qui m’avait pris. Mais en Avril, lorsque j’ai déménagé, et que je n’ai pas pu créer : ça m’a manqué. 

https://youtu.be/o38XJBoQ0Mc

Depuis je n’ai manqué aucun rendez-vous, je ne me suis trouvée aucune excuse : ni être malade avec un Covid long, ni un overload de travail, et surtout pas le manque d’envie.

Être dans le flow

Ce rendez-vous, de créer au moins une fois par mois, est devenu un plaisir attendu avec impatience mais aussi l’initiateur d’un changement dans ma démarche créative.

Je t’ai parlé de “Flow créatif” dans un précédent article.

Et clairement relever ce défi créatif mensuellement m’a permis de réactiver mon flow créatif, un peu endormi depuis plusieurs années. 

  • Je suis fière de ce que je crée
  • Je crée avec fluidité
  • Je crée plus souvent
  • Je me sens dans un flow d’abondance créative.

Juste pour rappel, voici la définition de état de flow (cf mon pote Wikipedia) “En psychologie positive, le flow – mot anglais qui se traduit par flux –, ou la zone, est un état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité et qu’elle se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement. Fondamentalement, le flow se caractérise par l’absorption totale d’une personne par son occupation.” (merci Wiki)

Explorer sa créativité 

Comme je t’expliquais quelques lignes ci-dessus, chaque page a sa personnalité. J’ai tendance à souvent me laisser absorber dans ma zone de confort créatif. Je crée plus ou moins les mêmes choses, avec les mêmes techniques. Mais dans ce défi, je n’avais pas envie de cela, je voulais “plus”, je voulais explorer ma créativité.

Aussi, je me suis ajoutée mes propres défis personnels comme :

  • Utiliser du vert (ce n’est pas dans ma palette chouchou)
  • Faire du minimalisme
  • Faire du maximalise
  • Avoir une tonne de paillettes sans que ça paraisse être une tonne de paillettes…

Je ne pensais pas être capable de relever tous ces différents défis avec brio et joie. Oui, avec joie, car pas une seule fois, je me suis dit “beurk c’est moche” ou encore je n’ai pas arraché une seule page (ce qui relève de l’exploit pour moi). J’ai créé des pages d’art journal complètement différentes de ce que je faisais habituellement. 

Et la conséquence a été directe avec ces explorations : je me suis autorisée à créer plus, plus souvent, dans des formats différents. La création de la plateforme des Exploratrices des paillettes est une conséquence directe.

Relever le défi à plusieurs

Un de mes plus beaux accomplissements créatifs cette année sera d’avoir permis au sein de ma communauté à plusieurs femmes de relever ce défi à leur tour.

“La créativité est contagieuse. Faites la tourner.”

Albert Einstein

Ma communauté créative Pause Créative est aussi une belle réalisation de cette année, et je leur ai demandé leurs avis sur ce défi annuel.

“Comme je manque souvent d’idée de départ, tes défis me donnent l’impulsion.Etant encore très « coincée » dans le rationnel, tes défis me font sortir de ma zone de confort : je commence en mode refléchi et terre à terre pour terminer en lâcher-prise. Et depuis un an, je vois que mes créations évoluent, que mon imagination existe et peut se dessiner, se peindre. Que mon côté enfant peut passer le bout du nez sans que je lui ferme la porte au nez. Merci les paillettes, le fluo.”

Sophie C., membre Sequins assidue d’Explorations Créatives

“J’aime le défi mensuel parce que cela me donne une inspiration, un challenge à faire, cela m’apporte de la satisfaction, je me dis : tiens je suis capable de faire des choses pas trop mal ! J’ai besoin d’un déclic pour créer.”

Corine R., membre Paillettes assidue d’Explorations Créatives

Aujourd’hui, j’écris cet article au mois de Novembre à l’heure des bilans annuels, des nouvelles bonnes décisions à prendre et des intentions à poser. Aussi, j’espère qu’en 2023, tu rejoindras mon défi créatif annuel (ou un autre de ton choix) et que tu verras de merveilleux bouleversements créatifs. Relever le défi n’est pas forcément de compliqué, et tu n’as pas forcément besoin de beaucoup de matériel.

(Visited 87 times, 1 visits today)

2 Comments

  1. Dominique 27 décembre 2022 at 22h51

    Quand j’ai commencé l’art journaling, je participais aux défis des groupes Facebook que je suis, et puis ça m’a semblé devenir une corvée et je me suis moins amusée, j’avais l’impression de “devoir” produire quelque chose et ça me bloquait. Je n’ai pas ré-essayer depuis. A voir si j’ai le même ressenti, ça se tente 😂
    Merci pour cet article intéressant, je vais voir ta vidéo.

    Reply
    1. Sophie 28 décembre 2022 at 12h23

      Coucou Dominique, merci et bienvenue pour ton commentaire. J’ai du mal avec certains challenges par exemple créer sur plusieurs jours d’affilés comme un December Daily ou challenge sur 21 jours. Ce type de défi n’est pas pour moi. Aussi à une époque je m’étais inscrite à plein de défi en même temps et ça me décourageait. 1 création par mois pendant 12 mois ça respecte ma créativité, mon rythme, mon flow. <3

      Reply

Partager son avis et ses paillettes

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *